lundi 30 juillet 2018

De mes nouvelles






1 commentaire:

Nuageneuf a dit…

Bien belle livraison, cher Patrick, nos oreilles se réjouissent. Et nos yeux pour le jeune danseur américain (à qui nous prévoyons certainement une carrière au cinéma...). Il ne danse pas, il vole, il survole, il virevolte tel le poète de l'évanescence. Hors lui, il n'y a qu'astaire.