samedi 2 février 2019

La mécanique des fluides

 


J'éprouve ton émoi, il me laisse pantois,
Et tout ce qui ondoie sous mes doigts est à toi,

Ma mécanique sonde ton ventre excentrique,
Dont j'affronte la houle et le feu tellurique

J'y habite un moment, je suis son locataire,
Creusant ma galerie de lombric adultère

Si je ferme les yeux, tes soupirs sont mon guide,
Et je paie mon loyer uniquement en fluide.


2 commentaires:

Célestine ☆ a dit…

Ah, cher Patrick, l'amour, l'amour...comme tout cela est beau et bien dit.
J'aime votre texte qui évoque le mot et la chose avec beaucoup d'humour.
La chanson Montand-Legrand est un délice, et les images qui illustrent celle de Manset sont charmantes.
Bref, j'aime votre billet.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Patrick Mandon a dit…


Céleste, ce fut un grand plaisir de partager ce moment avec vous…